12 lieux de concerts improbables

Publié le 16.05.2017
A 300 mètres en dessous du niveau de la mer, dans un avion, une grotte ou un ascenseur… Si la musique s’écoute partout, elle se joue aussi parfois dans des endroits étonnants. Découvrez les lieux inattendus choisis par ces artistes mondialement connus pour leurs performances live.

Johnny Cash à la prison de Folsom (1966)

Au début des années 1950, Johnny Cash écrit Folsom Prison Blues, un titre dans lequel il décrit les états d’âme, rêves et regrets d’un prisonnier. Dans les pénitenciers américains, le succès est tel que les détenus lui écrivent, réclamant une visite. Après un premier concert à Huntsville au Texas, Johnny Cash jouera dans plusieurs prisons, y compris celle de Folsom en Californie.


Les Beatles sur un toit de Londres (1969)

Le 30 janvier 1969, un vent glacial souffle sur Londres. Les Beatles vont se séparer dans quelques mois. Avant cela, ils vont offrir à leur public un moment inoubliable en donnant un concert impromptu sur le toit du 3 Savile Row, le bâtiment d’Apple Records. Si ce qui restera leur ultime représentation publique sera malheureusement interrompue par les forces de l’ordre, plusieurs scènes seront utilisées dans le documentaire Let It Be (1970).Pink Floyd dans les arènes de Pompéi (1971)

Avant d’explorer la face cachée de la Lune, le groupe de rock psychédélique a donné un concert mythique aux pieds du Vésuve, dans les arènes de Pompéi. La performance, réalisée sans public, a été enregistrée pour Live at Pompeii, un film musical sorti en 1972. Elle marque le début d’une nouvelle période pour le groupe, avec un son plus progressif et expérimental, trois ans après le départ de Syd Barrett et peu avant l’avènement de Rogers Waters.


Grateful Dead dans l’ombre du Sphinx (1978)

C’est lors d’une nuit d’éclipse lunaire que The Grateful Dead a donné trois concerts légendaires, dans l’écho magique des pyramides de Gyzeh. Le montant de vente des tickets a été reversée au gouvernement égyptien, pour la préservation des merveilles antiques, et la performance, d’une durée totale de trois heures, a donné lieu à un enregistrement devenu culte. 


Jean-Michel Jarre à la Tour Eiffel (1998)

Connu pour mêler sa musique électronique avec des jeux de lumières et des effets pyrotechniques, Jean-Michel Jarre s’est souvent produit dans des lieux inattendus. Après une performance à Moscou entrée dans le Guiness des records pour avoir accueilli 3,5 millions de spectateurs, c’est sur le Champ de Mars, pour la Fête nationale et la clôture de la Coupe du monde de foot, que l’artiste a organisé un concert lors duquel des DJ du monde entier ont remixé ses plus grands succès.


Katie Melua à 300 mètres en dessous du niveau de la mer (2006)

C’est sur une plateforme gazière au large des côtes norvégiennes que Katie Melua a réalisé sa performance la plus incroyable. Pour le 10e anniversaire de la structure exploitée par la compagnie Statoil, elle a joué devant un public restreint à 19 personnes tandis que 300 mètres plus haut, en plein air, se produisait un quatuor à cordes. Les coulisses de cette folle aventure ont été immortalisés pour le documentaire Concert Under The Sea.


Arcade Fire dans un ascenseur (2007)

Personne n’a envie de rester coincé dans un ascenseur. Mais si c’est avec les musiciens d’Arcade Fire, ça change un peu la donne. En 2007, pour un Concert à Emporter de La Blogothèque, le groupe formé autour de Win Butler et Régine Chassagne a joué Neon Bible  dans le monte-charge de l’Olympia avant de commencer son concert dans la fosse de la salle de spectacle.


David Guetta dans un avion (2007)

Quatre ans avant d’être élu meilleur DJ du monde par DJ Mag, David Guetta a mixé à bord d’un avion de ligne, entre Paris et Ibiza. Une performance technique qui a nécessité la conception d’une cabine de DJ spécialement pour l’occasion.


Andrew Bird dans une grotte (2013)

Dans le cadre du show télévisé Bluegrass Underground, Andrew Bird s’est produit dans les Cumberlands Caverns, dans le Tennessee. Avec ses 51 kilomètres de long, il s’agit d’une des grottes les plus impressionnantes du monde. Quant au programme, diffusé chaque mois sur la chaîne américaine PBS depuis 2011, il a accueilli de nombreux autres artistes et été récompensé par quatre Emmys.


Metallica en Antarctique (2013)

Il y avait de quoi réchauffer la calotte glaciaire quand, en décembre 2013, le légendaire groupe de hard rock, muni de bonnets, lunettes fumées et écouteurs, s’est produit pour le concert le plus atypique de son histoire, sous un dôme proche de l’héliport de la station de recherche argentine de Carlini. Avec Freeze’em All, les californiens sont devenus les premiers à avoir joué sur tous les continents.


Chris Hadfield dans l’espace (2013)

Après 5 mois passés dans l’espace, l’astronaute canadien Chris Hadfield a célébré son départ de la station internationale en rendant un hommage cosmique à David Bowie. Sa reprise (un peu arrangée) de Space Oddity a d’ailleurs ému l’artiste lui-même.


Lana Del Rey dans un cimetière (2014)

C’est non loin des tombes de Johnny Ramones, Joe Dassin ou de Cecil B. DeMille, dans le fameux Hollywood Forever Cemetery, que s’est produite à deux reprises Lana Del Rey en 2014. Le lieu, sombre et empreint d’onirisme, correspond à l’univers langoureux de la chanteuse et a déjà servi de décor pour les tournages de plusieurs séries télévisées.